Pourquoi le RIC est une mauvaise chose

par | 3 Jan 2019 | 0 commentaires

Le fait de désigner des maîtres au lieu de voter des lois est une imposture politique. Nous ne sommes pas en démocratie. En démocratie, nous voterions nos lois nous-mêmes. L’impuissance politique est programmée, il y a un endroit où il est proclamé que le peuple n’a aucune puissance : ça s’appelle la Constitution, le problème c’est que tout le monde s’en fout.

Etienne Chouard

 

Le titre de cet article se veut provocateur et ne reflète en rien mes idées puisque je pense justement le contraire. Si tu es contre le RIC alors j’ai gagné mon pari et j’espère que tu liras mes lignes et que tu commenteras pour donner ton avis. Si tu es pour, c’est bien, tu as eu envie de confronter tes idées, mais malheureusement ce ne sera pas pour cette fois ! Mais c’est pour faire une petite attaque à une certaine partie de la presse et à des personnes qui en ce moment essaient de critiquer le RIC d’une drôle de façon. Mais d’abord pour ceux qui ne savent pas ce que c’est, définissons le terme RIC.

 

Le RIC veut dire Référendum d’Initiative Citoyenne. C’est un référendum qui a aujourd’hui un grand écho médiatique grâce au mouvement des gilets jaunes.

 

Difficile de définir plus précisément le RIC tant beaucoup de propositions et d’idées peuvent en sortir. Avec ce référendum nous pourrions proposer des lois, destituer nos représentants, changer la Constitution… Tout est à débattre. Mais force est de constater que les médias et certains militants surtout à gauche commencent déjà à lui trouver des défauts. Le plus grand étant la personne qui porte depuis longtemps ce genre d’initiative. Cette personne, François Ruffin lui a rendu hommage lors d’une conférence de presse, ce qui a entrainé par la suite des cris d’orfraie de la France Insoumise et des attaques personnelles par les médias et militants de gauche. J’ai nommé : M. Etienne Chouard.

 

J’écris cet article pour défendre les idées de Chouard et donc démonter les critiques. Mais j’ai envie de faire l’exact contraire des médias. En effet les médias et certains militants de gauche, pour critiquer le RIC et rendre plus faible le mouvement des gilets jaunes, attaquent Etienne Chouard. Cette critique sur la personne plutôt que sur les idées a pour fâcheuse conséquence, souvent voulue, de ne pas parler des idées et donc du fond mais de rester dans le vague. Venant de la gauche, c’est assez paradoxal, parce que c’est une technique qui est souvent utilisée contre eux. Nous avons eu ce genre d’argument concernant Pierre Rabhi avec l’article de Jean Baptiste Mallet dans le monde diplomatique.

 

Je vais donc plutôt m’attarder sur le fond du discours d’Etienne Chouard et par la suite, je reviendrai sur les critiques que je trouve justifiées mais qui monopolisent tous les temps de débat sur le RIC malheureusement !

 

 

Etienne Chouard et la constitution

 

Il est légitime de penser que le peuple n’est pas capable de mener lui-même ses affaires, mais à ce moment-là on n’est plus en démocratie.

Etienne Chouard

 

Etienne Chouard est un grand défenseur de la constituante citoyenne. Il part du principe que notre système n’est pas démocratique. Dans une démocratie le peuple vote les lois, et aujourd’hui nous élisons des gens qui votent les lois pour nous. Ces représentants sont nos députés et notre président. En démocratie représentative nos élus devraient se soucier de leur cote de popularité. Une bonne cote de popularité signifie que l’élu vote les lois en accord avec ses représentés et une mauvaise cote de popularité montre que le représentant ne fait pas ce que les représentés demandent. Un système où il faut faire confiance à nos élus pour choisir ce qui est bon pour nous, et donc prendre le risque d’avoir des élus impopulaires, n’est en aucun cas une démocratie.

Si nous parlons de démocratie, qui est le pouvoir du peuple par le peuple pour le peuple, nous devrions voter nos lois. Nous avons choisi, ou plutôt des gens ont choisi pour nous une Constitution qui nous fait élire des représentants : des maîtres finalement. Nous élisons des députés pour nous représenter et nous ne pouvons pas les destituer s’ils ne nous représentent pas bien ! Le sénat n’est même pas élu par les citoyens…

Le texte qui permet de définir et contrôler nos élus s’appelle la Constitution. C’est dans ce texte que nous définissons comment le président est élu, pendant combien de temps, son rôle…. pareil pour les députés… C’est le texte le plus important d’une démocratie. Ce texte est voté par nos élus. Donc ce sont les représentants qui décident de leur propre pouvoir. Etienne Chouard propose que ce soit des citoyens tirés au sort qui écrivent la Constitution.

 Pour se faire une idée de ce que pourrait être une nouvelle démocratie voici un long entretien d’Etienne Chouard chez Thinkerview à écouter :

 

(CC BY-NC-SA 4.0) http://creativecommons.org/licenses/b… Cette œuvre vidéo et sonore de Thinkerview est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

 

Sinon, ci dessous un dialogue que j’ai imaginé pour expliquer la pensée d’Etienne Chouard :

▶ Tu penses que nos députés et nos ministres nous représentent bien ?

Par rapport à nos idées non, mais nous ça va, nous nous en sortons bien. Par contre, c’est clair qu’ils ne représentent pas du tout les ouvriers, les chômeurs, les fonctionnaires ! Mais qu’est ce qu’on peut faire à part voter lors des élections ?

▶ Bonne question, je me suis renseigné un peu sur ce sujet, et je te conseille de regarder les vidéos d’Étienne Chouard concernant le processus constituant. En gros il est pour mettre en place une constituante. Cette personne s’est mise en avant lors du référendum de la constitution européenne en 2005 pour démonter le “oui” et en gros pour montrer que la constitution européenne était une mascarade démocratique.

▶ Et c’est quoi une constituante ?

▶ Avant de parler de constituante, je vais te parler de constitution. C’est une loi fondamentale qui défini les droits et les libertés des citoyens et de l’organisation et la séparation du pouvoir politique. C’est dans ce texte que nous définissons comment le président est élu, pendant combien de temps, son rôle…. pareil pour les députés…

▶ C’est le texte le plus important ?

▶ Oui, en France, c’est la loi la plus importante. Normalement les lois votées par les gouvernements doivent passer par un conseil constitutionnel pour les faire valider. Et ce sont des anciens présidents, des anciens ministres, députés qui y siègent… C’est ici pour voir qui représente ce conseil actuellement. 

▶ En fait, nous disons qu’on est en démocratie, mais c’est une petite blague si la démocratie c’est seulement voter pour une personne, même pour la loi suprême ce ne sont pas des citoyens, mais des politiciens !

▶ Oui surtout que démocratie veut dire pouvoir du peuple. Les racines du mot, c’est Demos pour l’ensemble des citoyens et Kratos le pouvoir. Nous ne sommes pas non plus en dictature, mais on parle plutôt de Ploutocratie qui est un gouvernement par les plus fortunés.

▶ Oui, mais je me demande si c’est bien de donner plus de pouvoir aux citoyens, la plupart des gens ne s’intéressent pas à la politique et en plus est-ce qu’ils seront compétents ?

▶ Étienne Chouard est convaincu que les citoyens en sont capables. En France nous avons des jurés d’assises pour les juger des crimes. Ce n’est pas rien de décider de mettre une personne en prison, en rapport avec un crime. Étienne dit : “Il est légitime de penser que le peuple n’est pas capable de mener lui-même ses affaires, mais à ce moment-là on n’est plus démocrate”. “Un démocrate fait le pari que malgré les apparences : écervelé, superficiel, égoïste, incapable de s’occuper du bien commun… cet état change, ce n’est pas une nature, mais une situation”. Et avec ses ateliers constituants, il montre que si l’on fait confiance aux personnes, elles seront capables de s’intéresser au sujet, de s’informer correctement et d’écrire des textes pertinents. En voir plus sur ce sujet dans cette extrait de l’interview sur Thinkerview : https://www.dailymotion.com/video/x5zod2r

▶ Comment se passe ce processus de constituante ?

▶ Il propose que les citoyens siègent au Conseil Constitutionnel et qu’ils soient tirés au sort. Pour lui c’est nécessaire que les citoyens contrôlent nos hommes politiques. À condition qu’on reste sur un système représentatif, c’est à dire des députés pour nous représenter et pour voter les lois. Nous pouvons imaginer aussi d’écrire une nouvelle Constitution par des citoyens tirés au sort. On pourrait alors imaginer plein d’autres façons d’écrire les lois. Tirage au sort, vote blanc, président mandat unique, révocation des élus, référendum… Tout est imaginable.

▶ Ah, c’est comme ça qu’on pourrait mettre le jugement majoritaire pour élire le président.

▶ Oui, le jugement majoritaire c’est une façon de voter que j’aime plutôt. Mettre une note aux différents candidats et pouvoir juger tous les candidats changerait beaucoup de choses.

▶ Fini le vote utile ! Je pense aussi à la comptabilisation du vote blanc si nous pouvions écrire notre Constitution, parce ce que si on doit attendre quelque chose des gouvernements, c’est raté.

▶ Si tu as des questions et si tu veux aller plus loin sur la démocratie, Étienne Chouard a écrit un manifeste édité par La relève et la peste. Je te conseille vivement sa lecture. D’ailleurs je peux te le prêter. Et si tu crois que c’est impossible de faire une nouvelle Constitution, l’Islande a entamé un processus constituant, mais pour le moment le parlement bloque le mouvement. Pour plus d’information sur les alternatives de démocratie je te conseille de regarder la vidéo de DataGeule : Démocratie.

 

Quand tu te méfies de quelqu’un, il va être digne de ta méfiance. Quand tu lui fais confiance, il va tout faire pour être digne de ta confiance et va se transformer.

Etienne Chouard

Etienne Chouard et le RIC

 

Depuis le mouvement des gilets jaunes, le RIC est apparu comme une respiration à nos problèmes démocratiques. Alors en attendant de s’attaquer à notre Constitution, parlons du RIC.

 

Quand des citoyens veulent plus de pouvoir, une solution qui n’est pas la seule et qui ne sera pas suffisante, est de mettre en place un referendum d’initiative citoyenne. Le cadre du RIC est à définir ensemble, mais en l’état je ne comprends pas comment des gens qui ont soif de démocratie se lèvent contre le RIC, sachant que personne n’a réellement défini cet objet.

 

Pour ceux qui ont peur qu’avec le RIC nous revenions sur la peine de mort, l’adoption ou autre, il suffit peut-être de réfléchir ensemble et de croire que l’intelligence collective est assez puissante pour nous faire faire les bons choix ! Cela parait terrifiant mais pour faire les bon choix, prenons le temps et inventons les médias de demain. Organisons des vrais débats contradictoires, avec des experts et non des idéologues ou des politiciens.

 

Ci dessous la vidéo de l’entretien récent d’Etienne Chouard à la radio (Sud Radio) :

 

Si l’on se prétend démocrate, alors on doit pouvoir parler avec tout le monde, y compris n’importe qui

Etienne Chouard

 

Etienne Chouard face à lui même

 

Concernant les critiques envers sa personne, Etienne Chouard s’en défend dans l’entretien sur Sud Radio ci dessus.
Et aussi, un article très documenté sur Marianne à lire ici : https://www.marianne.net/politique/vrai-democrate-ou-complotiste-infrequentable-le-blogueur-etienne-chouard-divise-la-france

 

Maintenant je donne mon avis sur ce sujet.
Comme je n’accepte pas ses idées générales et que je ne veux pas faire de la pub, une certaine personnalité s’appellera « celui dont on ne doit pas prononcer le nom ».

 

  • Etienne Chouard dit que « celui dont on ne doit pas prononcer le nom » a certaines qualités et il avait fait un lien sur son site vers le site de cette personne. Depuis il le qualifie d’anti démocrate.
    • On lui reproche donc de faire de la pub gratuite pour « celui dont on ne doit pas prononcer le nom » : mais finalement qui fait le plus de pub ? Ceux qui posent les questions pour qu’il s’explique une nouvelle fois, ou lui qui regrette ses propos ?
    • Je vous mets au défi aussi de retrouver les propos en question !
  • Etienne Chouard veut débattre avec tout le monde, même l’extrême droite.
    • Pour moi, c’est cohérent avec toute démarche profondément démocratique. Si nous actons le fait que nous ne sommes pas tous d’accord, c’est pour cela qu’il faut discuter, faire des propositions et voter ensemble, alors vouloir rejeter un bord politique qui représente plus de 20% aux élections c’est vouloir faire autre chose qu’une démocratie. Et c’est croire aussi que les gens ne peuvent pas changer d’idées.
  • Etienne Chouard aurait fait une quenelle selon des rumeurs.
    • A ma connaissance personne ne peut vérifier mais ça reste un argument contre Etienne Chouard pour montrer qu’il a des tendances d’extrême droite.
  • Il poserait des questions sur des théories qualifiées de « théorie du complot » notamment celle du 11 septembre.
    • Est ce que ce n’est pas avoir un esprit critique que de remettre en cause certaines choses ? Dans toute notre histoire nous avons eu des tonnes de complots et de mensonges d’état.
  • Quoi de mieux que pour discréditer une idée que de la qualifier de communiste ou de discréditer le porteur de cette idée en invoquant sa pseudo déviance rouge-brune…

 

Bref, une certaine gauche aime bien rester entre gens de bonne compagnie qui n’aiment pas trop sortir de leur carré. Et c’est bien dommage, parce que dans très peu d’articles j’ai vu de vrais arguments recevables pour démonter le RIC et le processus constituant.

 

Si tu veux donner ton avis c’est en dessous dans les commentaires.

 

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Yohan

Ecolo, militant, determiné à changer le monde et en quête de sens
    Share This